Twitter : 5 conseils pour attirer des followers sans tweeter

twitter-followers-banniere

Avoir des abonnés sur Twitter sans tweeter c’est possible ?

Avec 319 millions d’utilisateurs actifs mensuels revendiqués, Twitter est devenu un réseau social incontournable de nos jours. Néanmoins, il est souvent difficile de faire passer le bon message en 140 caractères. Encore plus lorsqu’on tente de surfer sur les hashtags dit « tendances ». Essayez par exemple de vous démarquer sur les sujets politiques ou sportifs du moment, et vous comprendrez que Twitter est une véritable jungle… Mais alors comment se faire entendre ? Et surtout comment acquérir une communauté sans passer sa vie à écrire des tweets ? Voici 5 conseils qui vous permettront d’attirer les followers facilement, le tout sans tweeter.

 

Conseil n°1 : soigner son profil Twitter

 

La base. Ça peut paraître idiot dit comme ça, mais je vois beaucoup trop de profils négligés, paramétrés à la va-vite, qui n’inspirent pas confiance et ne donnent pas envie d’être suivis. Tout comme un CV, il convient de soigner les infos de son compte : photo, bannière et présentation succincte. Tout l’inverse du profil ci-dessous :

 

twitter-followers-profil
Beau travail John, on vous rappellera…

 

Contrairement à LinkedIn ou Facebook, le paramétrage est très sommaire. A peine 5 minutes sont nécessaires pour créer son profil (10 si vous êtes pointilleux), ce serait dommage de partir sur de mauvaises bases non ?!?

Twitter étant basé sur les hashtags (les fameux #), prenez néanmoins le temps d’identifier ceux qui sont en rapport avec votre compte (activité, secteur, spécialité, etc…) et de les ajouter à votre description. Cela permettra aux internautes de vous trouver plus facilement dans les résultats de recherche lorsqu’ils saisiront vos mots clés.

 

Conseil n°2 : Partager votre compte Twitter partout !

 

Sur vos réseaux sociaux, en signature de vos mails, sur votre site ou votre blog… Dès que cela est possible, mettez votre compte en avant ! Il est très facile d’ajouter un lien vers Twitter depuis votre compte LinkedIn, ce serait dommage de se priver de trafic à moindre coût 😉 L’intégration sur votre page Facebook se fait quant à elle depuis les onglets (dans la barre de gauche), modifiable depuis les paramètres comme dans l’image ci-dessous :

 

twitter-followers-facebook

 

Concernant vos emails, à vous de voir quelles signatures vous souhaitez diffuser. Personnellement, la campagne de création de signatures personnalisées de Signbot m’a fait beaucoup rire ! Je partage donc sans modération 🙂 Pour les mailings envoyés à vos clients ou prospects, à ma connaissance toutes les solutions actuelles du marché (Mailchimp, Mailjet, SendinBlue, etc) proposent des modules de réseaux sociaux à intégrer dans vos messages. Il suffit simplement d’y penser !

Enfin, concernant votre site Internet, tout dépend de la manière dont celui-ci est développé. Si tout comme moi vous utilisez WordPress, il existe pléthore d’extensions qui vous permettront d’intégrer votre compte Twitter sur vos pages (comme c’est la cas actuellement dans la barre sur votre droite). A vous de choisir celle qui vous convient le mieux.

 

Conseil n°3 : Faire de la publicité sur Twitter

 

Autre conseil bateau me direz-vous ? Pas tant que ça à vrai dire, tant l’impact d’une publicité Twitter sur votre nombre de followers est efficace. D’autant plus qu’il existe un type de publicité dédiée sur la plateforme ! Pour y accéder, cliquez sur votre photo de profil dans la barre des menus en haut à droite, puis sur « publicités Twitter ». Il ne vous reste plus qu’à choisir « abonnés » et de créer votre campagne :

 

twitter-ads

 

Bien évidemment, il est indispensable de bien connaître votre audience afin de toucher efficacement votre cible : lieu, âge, sexe, langue, intérêts, etc.. Prenez par exemple le temps d’identifier les hashtags qu’utilisent vos prospects, mais aussi les comptes concurrents auxquels ceux-ci se sont abonnés.

S’agissant du budget à investir, pas de règles définies à l’avance : commencez par de petits montants sur de courtes périodes (vous pouvez notamment programmer des dates de début et de fin). Puis ajustez le tout en fonction de l’impact de vos campagnes.

Autre point important : le contenu sponsorisé. Prenez le temps de rédiger plusieurs tweets, en changeant par exemple la formulation du message ou l’image, afin de mesurer la conversion de chacun. Cela vous permettra d’avoir des pistes d’optimisation dans le futur ! Pour information, Twitter recommande d’utiliser 4 à 5 messages différents pour une même campagne. A vous de jouer maintenant 😉

 

Conseil n°4 : Automatiser certaines tâches

 

L’avantage avec Twitter, c’est qu’il existe de nombreuses solutions qui vont vous faciliter la vie en automatisant certaines actions comme le retweet ou le like. Et Dieu sait ô combien c’est utile pour faire grandir sa communauté !

 

Auto-like & auto-retweet

La mécanique consiste ici à automatiser le like ou le retweet (comprenez : le partage) de tweets spécifiques à certains hashtags. Cette action aura pour but de vous faire remarquer par votre cible au moyen d’une notification, qui dans la plupart des cas viendra visiter votre profil et pourquoi pas devenir l’un de vos followers. Tout comme pour vos infos de profil ou les publicités Twitter, il vous appartient de définir au préalable quels hashtags sont les plus pertinents et/ou les plus utilisés par vos prospects. Une fois ce travail stratégique effectué, il vous faudra ensuite faire un choix parmi la multitude de solutions sur le marché. A titre personnel, j’aime beaucoup Tweetfavy :

 

twitter-followers-tweetfavy

 

Une fois votre compte créé et l’intégration à Twitter effectuée, il n’y a plus qu’à choisir vos actions à automatiser (like, follow, retweet…) en fonction des hashstags retenus. Les taux de conversion restent faibles (de 1 à 2 % en moyenne), néanmoins le positionnement sur certains mots clés dit « tendances » pourra vraiment créer du volume… Tweetfavy revendique 140 à 1 080 followers générés automatiquement tous les mois selon la formule retenue (9 € à 29 €). Vu le faible coût d’acquisition, ce serait dommage de s’en priver non ?

 

L’ajout automatique sur des listes

Ici même principe que l’auto-like : en fonction de hashtags déterminés à l’avance, tous les utilisateurs mentionnant vos mots-clés se retrouvent automatiquement ajoutés à vos listes. Notifiés par Twitter, beaucoup se rendront sur votre page et décideront ou pas de vous suivre (à condition bien sûr de vous rendre convaincant – voir conseil n°1). Là encore, plusieurs solutions existent pour vous éviter de tout faire manuellement, parmi lesquelles IFTTT ou Zapier.

L’ajout sur des listes ne représente que l’une des infimes possibilités offertes par ces plateformes, qui peuvent (entre autre) vous permettre d’interagir avec de nombreux autres réseaux sociaux :

 

twitter-followers-zapier

 

Et les fonctionnalités ne s’arrêtent pas à Twitter, loin de là ! Facebook, Google Drive, iCal, WordPress, Mailchimp, Gmail… Les possibilités sont réellement innombrables. En résumer, de quoi réellement vous simplifier la vie au quotidien.

 

Conseil n°5 : pratiquer le « mass follow / unfollow »

 

Certainement le conseil à prendre avec le plus de pincettes. 48 millions de comptes étant des bots, Twitter fait une chasse obsessionnelle aux pratiques suspectes, en repérant toute activité considérée comme « anormale ». Résultat : de nombreux profils sont suspendus voire supprimés chaque jour. Pour être honnête, la pratique du mass follow est probablement la solution la plus immédiate pour augmenter sa communauté (et gratuite de surcroît !). Encore faut-il s’y prendre dans les règles de l’art…

 

Les limites du mass follow

2 alternatives s’offrent ici à vous : l’ajout d’une extension Chrome de mass follow ou l’exécution d’un script dans la console Java de votre navigateur. S’agissant de cette deuxième solution, je vous invite à lire cet article pour trouver votre bonheur 😉

 

twitter-mass-followers

 

Dans les 2 cas, le process reste le même : identifiez les profils suivis par vos cibles, cliquez sur « abonnés », scrollez jusqu’en bas de la page (c’est parfois long je vous l’accorde) et lancer votre solution (extension ou script). Beaucoup d’utilisateurs pratiquent le « follow back » dès lors que de nouvelles personnes les suivent. Vous verrez donc votre nombre d’abonnés augmenter en flèche en très peu de temps ! Attention toutefois à ne pas passer pour un robot aux yeux de Twitter : pensez par exemple à limiter votre mass follow (100/jour maximum en ce qui me concerne) ou à espacer le temps entre vos requêtes. Si vous êtes à l’aise avec javaScript, vous pouvez même programmer une variation aléatoire du following pour rester incognito aux yeux de Twitter. Mais ça, tout le monde n’est pas en capacité de le faire…

 

Sans oublier l’unfollow

Autant être clair : un compte sans tweets avec beaucoup plus d’abonnements que d’abonnés n’inspire pas vraiment confiance… Lorsqu’on s’adonne (souvent de manière abusive) au mass follow, il est clairement recommandé de pratiquer l’unfollow en parallèle afin de rester crédible. Pour ce faire, l’outil magique s’appelle Crowdfire :

 

twitter-followers-cowdfire

 

Cette plateforme reste un must have pour la gestion de votre compte Twitter. En un clin d’œil, elle vous permet de voir qui ne vous suit pas en retour, qui s’est désabonné récemment, qui sont vos fans ou vos nouveaux abonnés, etc… Bref, de quoi « dégrossir » facilement et rapidement vos listes. Attention toutefois à la version gratuite qui reste limitée à 100 unfollows par jour.

 

Conclusion

 

Vous l’aurez compris, il n’est pas si compliqué d’acquérir une communauté sur Twitter, surtout lorsqu’on automatise la plupart de ses tâches. Au final, c’est surtout votre façon de procéder qui représente le plus gros danger. Car faire la course aux followers n’est pas une fin en soi, surtout lorsqu’on flirte avec les limites des conditions d’utilisation fixées par Twitter… Le plus important, c’est surtout de savoir pourquoi vous le faîtes, tout en gardant une part d’humanité dans vos actions. Car oui, Twitter est un formidable outil de promotion et de viralité, à condition bien sûr de ne pas négliger ceux qui vous suivent.

 

twitter-followers-cta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *