Google AdWords : 3 conseils pratiques pour optimiser vos campagnes

google-adwords-startup

Comment optimiser ses achats de mots-clés avec Google AdWords ?

Quand on démarre son business, Google AdWords s’impose rapidement comme un canal d’acquisition inévitable. Néanmoins, gérer une campagne, s’entourer des bonnes personnes ou savoir quoi faire en priorité peut rapidement virer au casse-tête. Voici quelques conseils pratiques qui vous permettront de vous en sortir dans l’achat de vos mots-clés.

Que vous soyez un site e-commerce en recherche de trafic ou un restaurateur en quête de visibilité sur Internet, l’environnement rigoureux et l’interface austère de Google AdWords peuvent en rebuter plus d’un… Par quoi commencer ? Doit-on se débrouiller seul ? Internaliser les compétences ? Ou faire appel à un prestataire externe ?

Peu importe votre choix, celui-ci vous semblera toujours (ou en tout cas souvent) être le mauvais. Faire de la publicité sur le net pour la 1ère fois sera certainement source de stress pour vous. Mais ce que beaucoup ne voit pas, c’est que ce « risque » que vous prenez vous fera faire un bond en avant, et vous devriez d’ores et déjà vous en réjouir.

 

Google AdWords : qui doit s’en occuper ?

  

Google s’efforce de communiquer à grands coups de campagnes publicitaires sur la simplicité d’utilisation d’AdWords, mais il existe tout de même quelques subtilités à connaître.

Très souvent, le client se trouve être une petite entreprise, qui n’a pas les moyens d’engager une équipe marketing et encore moins le temps de s’attarder sur les campagnes et l’analytique. C’est là que normalement vous intervenez, en tout cas si tout comme moi vous êtes freelance 😉

A titre personnel, je dois dire que mes débuts dans Google AdWords ont été particulièrement laborieux… Mais avec le temps, après d’innombrables tests et des heures à me documenter sur le sujet, mes campagnes devinrent de plus en plus performantes. Je devenais ENFIN capable d’en comprendre les fondamentaux : recherche de mots-clés, enchères, CTR, CPC, A/B testing…

Mon histoire n’a rien d’original : elle est identique à toutes celles des 1ers pas dans Google AdWords. Il faut d’abord en comprendre les bases avant d’en faire un pilier de votre stratégie marketing.

Si vous en avez les moyens, embaucher une personne dédiée qui travaille à plein temps sur votre SEA est une très bonne option. Néanmoins, exiger une certification Google AdWords ne sera jamais une condition sine qua none de la réussite de vos campagnes… Quelqu’un doté d’une approche sociologique, et donc capable de décrypter les comportements de vos prospects, apportera une valeur ajoutée à votre stratégie marketing.

De même, une personne au profil plus littéraire, avec un vrai talent d’écriture, sera en mesure de rédiger des annonces qui capteront l’attention des internautes et les inciteront au clic.

Si votre approche est en revanche scientifique, vous préférerez sans doute un analyste, à l’aise avec les chiffres, qui se concentrera sur l’optimisation de vos enchères et le traitement des données récoltées.

En résumé : il n’y a pas de recettes miracle, tout dépend de la philosophie de votre entreprise. A vous de faire le bon choix, comme toujours 🙂

 

Priorité n°1 dans Google AdWords : paramétrer le remarketing !

 

Nombre de startups et de spécialistes en marketing digital ventent aujourd’hui les mérites du marketing automation. C’est l’une des grandes tendances de 2017 avec l’inbound marketing et le growth hacking, et tout marketeur qui se respecte se doit d’y porter un œil attentif aujourd’hui.

Sachez qu’avec le remarketing, Google AdWords offre des résultats tout aussi performants !

Grâce à cette technique, vous avez par exemple la possibilité de vous rappeler au bon souvenir d’internautes ayant visité votre site sans acheter, le tout en optimisant complètement les coûts de vos campagnes. Le remarketing agit en effet comme une sorte de rappel régulier auprès des vos leads, peu importe leur niveau d’engagement.

Early adopters, utilisateurs réguliers, simples curieux… L’approche remarketing vous permettra de capter une audience plus attentive et plus sensible à vos produits.

L’une des premières choses à faire dans Google AdWords est donc de paramétrer vos options de remarketing (notamment en liant votre compte Google Analytics à votre compte AdWords) :

adwords-google-analytics-startup
Une fois paramétré, AdWords apparaîtra dans le menu « Acquisition » de Google Analytics

Vous serez ainsi en mesure de récolter de nombreuses données d’analyse sur vos visiteurs :

  • informations sociodémographiques,
  • type d’appareils et/ou de navigateurs utilisés,
  • provenance géographique,
  • etc…

D’autres informations sont évidemment tout aussi pertinentes afin de mieux comprendre votre audience et son comportement sur votre site. Comme par exemple :

  • Les pages produits visitées
  • Le formulaire d’inscription
  • Les landing pages de vos campagnes AdWords
  • Les clics sur vos call to action : « s’inscrire », « envoyer », « télécharger »…

Des outils de tracking comme Hotjar ou Mixpanel vous seront très utiles pour récolter des données sur vos visiteurs.

 

Comment optimiser ses coûts et sa croissance avec Google AdWords ?

 

Coût d’acquisition et taux de conversion sont les 2 indicateurs les plus importants pour vos campagnes Google AdWords. En effet, si votre taux de conversion est de 1 % et votre coût d’acquisition de 25 €, autant vous dire tout de suite que vous n’êtes pas sur la bonne voie…

Associer vos comptes Google Analytics et Search Console

adwords-google-search console
Tout comme AdWords, Search Console apparaîtra dans le menu « Acquisition » de Google Analytics

Vous pourrez ainsi récolter différentes informations, comme votre PageRank, le nombre d’impressions ou encore les recherches organiques de vos visiteurs. Mais ce qui est intéressant ici, c’est de repérer les mots-clés tapés par les internautes qui ne figurent pas dans vos campagnes (rubrique « requêtes » de Search Console). Puis de les copier et de les y ajouter. Ou comment utiliser judicieusement son budget AdWords 😉

Utiliser l’outil de planification de mots-clés

Si vous partez de zéro, vous pouvez utiliser l’outil de planification de mots clés de Google AdWords.  La plateforme Übersuggest vous fournira également de très bonnes idées. Commencez par un petit budget journalier et un faible CPC max. Puis ajustez-les petit à petit en fonction du nombre d’impressions.

A ce titre, vous pouvez aussi lire mon post sur les 8 conseils pour augmenter le trafic vers vos articles.

google-adwords-planification mots cles

Vos campagnes seront définies par défaut en « requête large », ce qui signifie que de nombreuses recherches déclencheront l’impression de vos annonces, indépendamment des accents, fautes d’orthographe ou ordre des mots. Tout ceci reste néanmoins paramétrable via l’onglet « mots clés » du menu campagne. La rubrique « termes de recherche » est particulièrement intéressante pour savoir comment les internautes trouvent votre annonce, notamment via les phrases ou la longue traîne utilisées.

Ne courez pas après les clics, mais surtout prenez le temps de comprendre les données importantes (taux de conversion et coût d’acquisition). Vous pourrez ainsi ajuster au mieux vos enchères et améliorer la position de vos liens sponsorisés.

Pour information, Google propose régulièrement des coupons de réduction pour l’achat de mots-clés. Mais si vous avez un compte AdWords, nul doute que serez rapidement informé 😉

 

Conclusion

 

Familiarisez-vous avec AdWords en dépensant peu : les erreurs d’ajustements d’enchères ou de CPC max peuvent coûter (très) chères au début. C’est pourquoi en phase de démarrage, il est préférable de faire appel à un consultant externe (agence ou freelance). Ensuite, si la croissance est au rendez-vous, il deviendra nécessaire d’internaliser cette compétence.

Attention toutefois à garder la main sur votre stratégie AdWords, laquelle ne doit jamais être complètement externalisée. Paramétrez le remarketing dans votre compte, et gardez un œil régulièrement sur l’analytique fourni par Google.

Faites de l’achat de mots-clés pour accélérer votre croissance, mais JAMAIS pour sauver votre entreprise ou améliorer votre produit. L’expérience nous a maintes fois prouvé que Google AdWords était un accélérateur de business, pas un remède miracle.

 

Inspiré de l’article paru en décembre 2016 sur Search Engine Land

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *